Etude: La durée des prêts hypothécaires s'allonge de plus en plus en France

Le mardi 24 mai 2016, OptimHome a publié les résultats d'une étude réalisée avec l'Ifop relative à l'immobilier en France. On y découvre que les Français choisissent des crédits hypothécaires pour des durées de plus en plus longues.


News

Durée des crédits en FranceL'étude réalisée conjointement par OptimHome et l'Ifop auprès de 1.522 personnes représentatives de la population révèle que les Français contractent des crédits hypothécaires pour des durées de plus en plus longues. Focus sur quelques chiffres interpellants. 

La durée des crédits hypothécaires en hausse

La baisse des taux des crédits hypothécaires de ces derniers mois a eu comme conséquence principale une certaine banalisation des prêts à long terme. Les ménages peuvent ainsi s'endetter à plus long terme sans payer davantage d'intérêts, ce qui peut être très intéressant dans certaines situations. 

Concrètement, l'étude démontre que, au cours des 3 dernières années :

  • 39% des crédits ont été accordés pour des durées de 21 à 30 ans
  • 29% pour des durées de 16 à 20 ans
  • 23% pour des durées de 10 à 15 ans
  • 6% pour des durées de 5 à 10 ans
  • 3% pour des durées de moins de 5 ans

Alors qu'au début des années 2000 une durée de 15 ans était généralement considérée comme la durée maximale d'un crédit hypothécaire, plus de la moitié des emprunteurs contractent aujourd'hui un crédit pour une durée supérieure.

Le budget alloué à l'immobilier stable ?

Toujours d'après cette étude menée par l'Ifop, on remarque que la baisse globale des prix de l'immobilier n'a pas engendré un nivellement par le bas du budget des acheteurs. Plutôt que cela, les investisseurs préfèrent conserver un budget identique pour s'acheter un bien un peu plus grand.

L'étude dévoile quelques chiffres relatifs au budget alloué à l'immobilier : 

  • 35% des investisseurs ont acquis un bien d'une valeur inférieure à 150.000 euros
  • 25% ont acquis un bien d'une valeur oscillant entre 150.000 et 200.000 euros
  • 30% ont acquis un bien d'une valeur oscillant entre 200.000 et 350.000 euros
  • 10% ont acquis un bien d'une valeur supérieure à 350.000 euros (dont 4% supérieure à 500.000 euros)

Vous souhaitez investir dans l'immobilier ? N'hésitez pas à effectuer une simulation en ligne sans engagement !

Crédit photo: Jakerust