Les crédits hypothécaires dopés par les faibles taux d'intérêt au 1er trimestre 2016

Le 1er trimestre 2016 a vu un peu plus de 52.000 contrats de crédit hypothécaire se conclure pour un total de 6 milliards d'euros. Il s'agit d'une hausse de 13% en unité et de 30% en montant par rapport à la même période en 2015.


News

Les taux d'intérêt des crédits hypothécaires ont continué à descendre depuis le début de l'année 2016. Conséquence : le nombre de contrats de crédits a augmenté de 13% et le montant total a progressé de 30% par rapport au 1er trimestre 2015. Ces chiffres proviennent de Febelfin et de l'Union Professionnelle du Crédit (UPC).

Dans le communiqué rédigé conjointement par Febelfin et l'UPC, Ivo Van Bulck (secrétaire général de l'UPC) indique que : 

"Les faibles taux d'intérêt ont incité davantage de candidats emprunteurs à franchir le pas vers le financement de l'achat ou de la construction d'une habitation propre".

L'évolution des crédits hypothécaires en détails

A la lecture du communiqué de presse de l'UPC, on découvre que le nombre de crédits octroyés au cours du 1er trimestre ont augmenté pour les achats (+33%), pour la construction (+50%) et pour l'achat avec rénovation (+6%) alors qu'ils ont régressé pour les rénovations (-15,7%).

Les taux d'intérêt en baisse n'ont pas engendré une hausse du montant moyen du crédit puisqu'il est resté stable pour les nouvelles constructions (151.000 euros) et a légèrement baissé pour les achats (143.000 euros).

Une hausse des crédits à relativiser

L'augmentation du nombre de crédits octroyés au 1er trimestre 2016 par rapport à la même période en 2015 est toutefois à relativiser. En effet, le 1er trimestre 2015 avait été marqué par l'abaissement du bonus logement en Flandre et de nombreux candidats emprunteurs avaient anticipé leurs financements en 2014 pour en profiter.

Vous cherchez à financer votre habitation ? Vous souhaitez construire votre maison ? Effectuez une demande en ligne gratuite et sans engagement sur Créditpolis !


Je souhaite effectuer une simulation en ligne