Le billet de 500 euros bientôt aux oubliettes ?

Ce mercredi 4 mai 2016, la Banque centrale européenne (BCE) doit décider de l'avenir du billet de 500 euros. La raison : ce billet ferait le jeu des trafiquants plutôt que de servir à acheter. Certains pays comme l'Allemagne ne sont pas favorables à cette disparition.


News

Billet 500 eurosLe billet de 500 euros est au centre de nombreuses discussions pour le moment à la Banque centrale européenne. Les gouverneurs de la BCE doivent en effet décider du sort de ce billet pourpre ce mercredi 4 mai 2016. 

Selon toute vraisemblance, la Banque centrale européenne devrait mettre un terme à la nouvelle émission de coupures de 500 euros car cette dernière est accusée de permettre de faciliter la circulation d'argent sale, la corruption et les activités illégales grâce au transport discret de montants astronomiques. Il y a quelques semaines, Michel Sapin, le ministre français des Finances, avait déclaré :

"Le billet de 500 euros est plus utilisé pour dissimuler que pour acheter"

L'UE veut renforcer son action de lutte contre le financement du terrorisme

Cette décision de la BCE est attendue par l'Union européenne car cette dernière a fait de la lutte contre le financement du terrorisme son cheval de bataille ces derniers mois. Début février, la Commission européenne avait ainsi indiqué vouloir "travailler avec la BCE et toutes les parties concernées pour voir si une action spécifique à ce sujet (était) nécessaire".

Si certains pays comme la France soutiennent la disparition du billet de 500 euros, ce n'est pas le cas de tous les pays européens. L'Allemagne ou l'Autriche, très attachés aux espèces, voient par exemple cette décision comme une première étape vers la disparition de la monnaie physique et l'avènement d'une société ultra-surveillée.

EDIT : En fin de journée, la BCE a annoncé la fin de l'émission du billet de 500 euros ainsi que son retrait progressif de la circulation.