Crédit hypothécaire : Comment éviter les problèmes de remboursement ?

Avec les taux historiquement bas en vigueur actuellement, nombreux sont les consommateurs qui envisagent de souscrire à un crédit hypothécaire en vue de devenir propriétaire d'un bien immobilier. Mais comment éviter les problèmes de remboursement ? Voici quelques conseils.


News

Les Belges ont une brique dans le ventre depuis toujours et ce phénomène n'est pas prêt de s'arrêter tant les taux bas des prêts hypothécaires incitent les consommateurs à investir dans l'immobilier. Pourtant, plus d'un tiers des Wallons craignent ne pas pouvoir rembourser leur crédit à un moment donné. Comment dès lors éviter les problèmes de remboursement ? C'est ce que nous vous expliquons dans cet article.

Lorsque vous souscrivez à un crédit hypothécaire, l'objectif est de rembourser intégralement le montant emprunté dans les délais prévus. Vous craignez de ne pas y parvenir ? Sachez que vous pouvez vous prémunir contre les risques potentiels. Voici quelques pour éviter les problèmes de remboursement.

Choisir un taux fixe ou limiter les variations

Comme les taux des crédits hypothécaires sont particulièrement bas à l'heure actuelle, il est conseillé de choisir un taux fixe afin de vous protéger contre la possible remontée des taux d'intérêt.

Si vous souhaitez tout de même choisir un taux variable pour obtenir un taux encore plus alléchant, veillez à choisir la formule adéquate pour éviter les grandes variations de taux. Par exemple, un taux variable 5/5/5 +2/-2 ne sera révisable que tous les 5 ans avec une limite de variabilité de 2%.

Une pause dans les remboursements ?

Au sein de certaines banques ou agences de crédit, vous pourrez peut-être faire une pause temporaire de remboursement en cas de revers financier (chômage, maladie, accident ou autre). Dans ce cas de figure, vous aurez la possibilité (sous certaines conditions) de ne payer que les intérêts pendant une certaine période. Evidemment, la durée totale du crédit sera alors prolongée proportionnellement.

L'assurance solde restant dû

L'assurance solde restant dû est indispensable pour vous garantir la poursuite du remboursement si un des emprunteurs décède au cours de la durée du crédit. Vous pouvez choisir le type de police qui vous assure mais il est généralement conseillé d'assurer le couple pour les deux tiers par exemple. La prime sera évidemment un peu plus chère mais en cas de décès d'un membre du couple, le survivant ne devra rembourser qu'un tiers de l'emprunt.

L'assurance perte de revenu

Si les organismes de crédit peuvent vous protéger contre la perte de revenus via une assurance complète, il existe également une formule gratuite proposée par la Région wallonne. Celle-ci couvre les emprunteurs pendant les 8 premières années du crédit à hauteur de 6.200 euros maximum par an et pour une durée maximale de 3 ans. Toutes les informations concernant les conditions à remplir pour bénéficier de cette assurance gratuite se trouvent ici.


A la recherche d'un crédit hypothécaire ? Effectuez votre simulation en ligne ici !